26 février 2017

Le Projet Basilic

Pas de rééditions prévu pour le moment
(Merci de lire attentivement ce qui suit avant de vous inscrire)

 

Ambiance : Oppression

Thème : Quête d’identité, Rébellion

Nb de joueurs : 11

Durée : 5h

Note d’intention :

La soirée GN « Le Projet Basilic » est une soirée GN expérimentale.
Aucune information sur l’univers du GN ne sera communiquée en amont du casting.

Voilà cependant les quelques informations que nous pouvons vous communiquer et dont nous vous demandons de prendre connaissance avant de vous jeter sans réfléchir sur la fiche d’inscription !

« Le Projet Basilic » abordera principalement les thèmes de la quête d’identité, l’oppression et la rébellion. Il s’agit d’un jeu d’ambiance.

Le but premier des Pjs sera la survie et la compréhension de leur univers. Il est destiné à des joueurs cherchant à interpréter des ressentis forts, en adéquation avec les événements vécus, l’ensemble du jeu reposant sur le fairplay et le roleplay de ses participants.

Afin d’éviter les frustrations, nous tenons d’emblée à préciser que si les actions des Pjs influeront sur le déroulement de la soirée GN, elles ne pourront influer sur son inexorable fin.

Il est à noter que :
-Il ne sera pas possible de fumer durant toute la durée du jeu (4 à 5 heures). Les toilettes ne seront pas accessibles durant la première heure et demi de jeu.
– Des événements de jeu feront appel à des effets sonores et lumineux assez agressifs. Le jeu est donc vivement déconseillé si vous êtes sensibles à cet aspect scénographique.
– Le casting sera fait en fonction de vos envies de jeu exprimées dans la fiche d’inscription et de votre expérience de joueur. Cela ne signifie pas qu’elle n’est pas ouverte aux débutants, mais que les places sont limitées en fonction de votre expérience.
Les inscriptions seront ouvertes et closes à dates fixes : le choix ne sera pas fait au premier inscrit mais bien en fonction des envies exprimées sur votre fiche d’inscription et des rôles correspondants disponibles.

 

GN écrit par Noémie et Vincent Ritt